jueves, 12 de enero de 2012

Le tabagisme des jeunes en France

L'Institut national français de Prévention et d'Education pour la Santé (Inpes) dans son étudedes chiffres du Baromètre santé 2010 conclut que les mesures d'interdiction de fumer dans les lieux publics entrées en vigueur successivement en février 2007 et janvier 2008, si elles présentent un intérêt majeur contre le tabagisme passif, n’ont pas eu en France de réel effet sur le tabagisme.
Tous les indicateurs de vente (à la hausse pour les produits de l’industrie du tabac et à la baisse pour les traitements pour l'arrêt du tabac) semblent corroborer cette reprise.


Les fumeurs quotidiens ont en effet augmenté de 2 points entre 2005 et 2010, passant de 26,9 % à 28,7 %. Une hausse est constatée chez les 15 à 19 ans (23 % à 25,7 %). Chez les femmes, une diminution est constatée chez les 15 à 19 ans (22,2 % à 20,1 %).
Ainsi, 32,7 % des adolescents déclarent fumer chaque jour, contre 30,2 % des adolescentes. 9,6 % des garçons fument quotidiennement au moins 10 cigarettes par jour contre 5,8 % des filles.
Avec 40% de fumeurs réguliers chez les 16-25 ans, la France est très touchée par le problème du tabagisme des jeunes. Depuis 2004, il est interdit de vendre des produits du tabac aux mineurs de moins de 16 ans cependant la moitié des jeunes mineurs de cet âge achètent du tabac eux-mêmes.


L’industrie du tabac l’a compris depuis longtemps : « Les adolescents d’aujourd’hui sont les consommateurs réguliers potentiels de demain, et la très grande majorité des fumeurs commence à fumer à l’adolescence

On constate en effet que c’est à l’adolescence que la très grande majorité des fumeurs à long terme commence à fumer, avec un âge de la première cigarette situé en moyenne entre 11 et 12 ans, au moment de l’entrée au collège.

Plus tôt on commence et plus vite on devient accro à la nicotine. Adolescent la tentation est grande: envie d’épater les camarades, faire comme eux, aller à l’encontre des recommandations de Papa et Maman, le besoin de se sentir indépendant, grand… bref, rares sont les jeunes qui n’ont pas un jour essayé. Cependant tous ne deviendront pas des fumeurs .
On distingue en effet trois types de fumeurs chez les jeunes. Il y a des ados qui accrochent tout de suite ; d’autres qui développent progressivement une dépendance et deviendront en quelques années des fumeurs réguliers. Et derniers cas, ceux qui n’accrochent pas bien que pouvant fumer jusqu’à cinq cigarettes par jour mais qui y prennent du plaisir. La France bat un triste record en Europe, car dès l'âge de 12 ans, les jeunes commencent à fumer.

Sources: cnct.fr, psychomedia.qc.ca, la-cigarette.com

RÉPONDEZ PAR VRAI OU FAUX:
  1. Les mesures d'interdiction de fumer dans les lieux publics a diminué le nombre de fumeurs
  2. La demande des traitements médicaux pour arrêter de fumer a augmenté
  3. La vente du tabac a diminué
  4. Le nombre des adultes fumeurs a augmenté de 2%
  5. Le nombre des adolescents fumeurs a diminué
  6. On ne peut pas acheter du tabac en France avant 16 ans
  7. Les adolescents français commencent à fumer à l'âge de 12 ans
  8. Plus tard on commence à fumer moins est le risque de devenir accro à la nicotine
  9. Si on fume pendant l'adolescence, on devient fumeur
  10. Il y a des adolescents qui contrôlent le nombre de cigarettes par jour qu'ils fument
Pour vérifier vos réponses cliquez sur Comentarios.

1 comentario:

Macarena dijo...

1.FAUX
2.FAUX
3.FAUX
4.FAUX (1,8%)
5.VRAI CHEZ LES GARÇONS. FAUX CHEZ LES FILLES
6.VRAI
7.VRAI
8.VRAI
9.FAUX
10.VRAI